Publié le 16/09/2013

OSCARS 2014: gros plan sur le choix de la France

OSCARS 2014: gros plan sur le choix de la France

Renoir de Gilles Bourdos a été choisi pour représenter la France dans la catégorie meilleur film en langue étrangère aux Oscars. C'est un choix qui fait déjà beaucoup jaser/ricaner sur internet mais c'est aussi un choix qui s'explique.

Favori logique, la Palme d'or La Vie d'Adèle était inéligible car le film sort trop tard en France pour être sélectionnable pour les Oscars. Quel autre film envoyer ? Paradoxalement, l'année où la France remporte la Palme d'or, le cinéma français a été très faible. Hormis le film d'Abdellatif Kechiche (qui n'est déjà pas Oscar-friendly mais dont la Palme et le buzz étaient un sacrés passeport pour le succès), pas de vrai candidat en vue. L'Inconnu du lac d'Alain Guiraudie ? Plus anti-Oscar tu meurs. Jeune & Jolie de François Ozon ? Quand 8 femmes, beau succès outre-Atlantique avec des stars connues en Amérique et clins d’œil au cinéma américain classique a été envoyé, il n'avait pas été nommé. Jeune & Jolie est mille fois moins nominable selon les critères/goûts très restreints de l'Académie. Qui d'autre ? Eh bien personne.

Renoir, qui a été un succès correct en France (500.000 entrées), s'est imposé. Ce choix peut surprendre, mais il n'est pas si idiot. C'est un peu l'anti-choix Eurovision: chaque année, la France décide d'envoyer un candidat qui n'a strictement aucune chance de gagner l'Eurovision (et qui généralement n'est même pas fichu de marcher en France). Ce choix pour les Oscars tente de se caler dans les calibres des films aimés par l'Académie. L'an passé, nous nous amusions avec Christian Petzold sur l'idéal du film allemand à envoyer aux Oscars: un film sur l'Histoire, sur les Nazis, sur le Mur de Berlin, car pour les Oscars, l'Allemagne est à jamais condamnée à parler de son Histoire, point barre. Résultat: l'Allemagne envoie chaque année un film lié à son Histoire (Barbara l'an passé, Zwei Leben cette année) et est l'un des pays les plus couronnés de succès en termes de nominations ces dernières années avec 6 nominations et 2 Oscars depuis 2002.

Quel film l'Académie veut-elle voir pour représenter l'Hexagone ? Probablement un beau film en costumes sur le patrimoine de la Belle France, du Renoir avec une belle photographie fera l'affaire. Est-ce que ce sera suffisant pour être nommé ? Les deux dernières fois que la France a joué la carte cinéma de papa (Les Choristes et Joyeux Noël, pas vraiment les meilleurs films français de ces deux années-là), elle a été nommée. Renoir est néanmoins d'un calibre plus modeste mais pour une année française si faible, la victoire est peut-être trop dure à obtenir...

Et pour ne rien louper de nos news, dossiers, critiques et entretiens, rejoignez-nous sur Facebook et Twitter !

par Nicolas Bardot

Section Cinéma

plus de news

Partenaires