Berlinale 2018: notre dossier !

Berlinale 2018: notre dossier !

La Berlinale est à suivre comme chaque année sur FilmDeCulte ! Le festival se déroulera du 15 au 25 février. Gros plan sur la programmation, articles mis en ligne en direct et entretiens: voici notre dossier spécial...

  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !
  • Berlinale 2018: notre dossier !

Qui succédera à Corps et âme de la Hongroise Ildiko Enyedi, bel Ours d'or l'an passé ? Premier prétendant, le film d'animation L'Île aux chiens de Wes Anderson sera dévoilé en ouverture du festival. Ce film raconte, au Japon, l'histoire d'un garçon à la recherche de son chien tandis qu'une épidémie de grippe canine frappe la ville. Son compatriote Gus Van Sant essaiera de rebondir après le cheesy Nos souvenirs avec T'inquiète pas, il n'ira pas loin à pied. Ce film avec Joaquin Phoenix et Rooney Mara raconte l'histoire d'un homme qui a failli mourir dans un accident de voiture et qui, lors d'une cure de désintoxication, se découvre un talent pour créer des dessins à l'humour très noir. Révélés avec le prometteur Kumiko, the Treasure Hunter, les frères Zellener dirigent Robert Pattinson et Mia Wasikowska dans le western fantaisiste Damsel.

Le contingent allemand semble très fort cette année en compétition. Il y a évidemment Transit, le très attendu nouveau film de Christian Petzold au thème petzoldien en diable (un homme en fuite vole l'identité d'un mort) dans cette adaptation contemporaine du roman de Anna Seghers. A l'affiche, deux grands espoirs du cinéma germanophone : Paula Beer (Frantz) et Franz Rogowski (Love Steaks et Happy End). On surveillera de près Mein Bruder heißt Robert und ist ein Idiot de Philip Gröning, drame incestueux de trois heures. Emily Atef, découverte avec L'Etranger en moi, raconte un épisode de la fin de la vie de Romy Schneider dans 3 jours à Quiberon. Enfin, après le triomphe de Toni Erdmann, l'actrice Sandra Hüller est à nouveau à l'affiche d'une comédie avec In den Gängen de Thomas Stuber, où elle incarne une femme qui, dans son magasin, noue une relation avec un collègue qui a une dizaine d'années de moins qu'elle.

L'Europe est traditionnellement très représentée à la Berlinale. Parmi les films attendus, citons The Real Estate des Suédois Måns Månsson & Axel Petersén, respectivement chef opérateur et réalisateur du très bon Avalon. Ce film raconte le cauchemar d'une sexagénaire qui hérite d'un appartement, mais ce qu'elle pense être une aubaine ressemble en fait une malédiction. Révélée par Vierge sous serment, l'Italienne Laura Bispuri dirige Valeria Golina et Alba Rohrwacher dans Figlia mia, un drame sur une fillette déchirée entre ses deux mères. La Polonaise Małgorzata Szumowska, prix de la mise en scène avec son précédént et surprenant film Body, revient avec Mug, l'histoire d'un homme qui subit une opération de chirurgie reconstructrice mais que plus personne ne reconnaît. Le Norvégien Utøya 22. juli de Erik Poppe relate la tragédit du massacre perpétré par le terroriste Anders Breivik en 2011. Du côté des découvertes, on suivra la première réalisation de la Roumaine Adina Pintilie qui avec Touch Me Not fait le portrait intime de quelques personnages en brouillant la frontière entre réalité et fiction. Egalement parmi les prétendants européens : le Russe Dovlatov d'Alexey German Jr., qui raconte quelques jours dans la vie de l'auteur russe au début des années 70.

L'un des événements de cette édition sera le nouveau film du Philippin Lav Diaz, Season of the Devil, un drame musical de près de 4 heures dans lequel un homme part à la recherche de sa femme mystérieusement disparue. La comédie iranienne Pig de Mani Haghighi (Valley of Stars) sera l'un des ovnis de l'année avec cette histoire de réalisateur blacklisté, et qui se demande pourquoi le tueur en série qui sévit à Téhéran et tue des réalisateurs à la chaîne ne pense pas à lui. L'Amérique latine sera doublement à l'honneur avec d'abord le Mexicain Museo de Alonso Ruizpalacios, sur des étudiants qui se mettent en tête, dans les années 80, de dérober des œuvres dans un musée. A l'affiche, on retrouve entre autres Gael Garcia Bernal. Autre premier film sélectionné en compétition après le long métrage roumain : le Paraguayen Las Herederas de Marcelo Martinessi, sur une héritière âgée qui se retrouve seule à faire face à une situation de précarité financière. Enfin, du côté de la France (et alors que la plupart des cinéastes visent plutôt Cannes), deux candidats ont été retenus : Benoit Jacquot avec une nouvelle version d'Eva qui ici met en scène Isabelle Huppert, et La Prière de Cédric Kahn, un récit d'apprentissage à dimension spirituelle.

Dans les sections parallèles et hors compétition, les très (très) nombreuses découvertes devraient à nouveau être au rendez-vous. Mais parmi les noms déjà connus et qu'on surveillera, citons les nouveaux Kiyoshi Kurosawa, Hong Sang-Soo, Guy Maddin, Steven Soderbergh ou encore Lucile Hadzihalilovic qui viendra présenter un court métrage intitulé De natura.

La Berlinale sera à suivre en direct sur FilmDeCulte du 15 au 25 février. Retrouvez ci-dessous la compétition + nos articles hors compétition et sections parallèles réactualisés et ajoutés quotidiennement.

Compétition
3 jours à Quiberon, Emily Atef (Allemagne)
Season of the Devil, Lav Diaz (Philippines)
Damsel, David Zellner & Nathan Zellner (États-Unis)
T'inquiète pas, il n'ira pas loin à pied, Gus Van Sant (États-Unis)
Dovlatov, Alexey German Jr. (Russie)
Eva, Benoit Jacquot (France)
Figlia mia, Laura Bispuri (Italie)
Las Herederas, Marcelo Martinessi (Paraguay) - premier film
In den Gängen, Thomas Stuber (Allemagne)
L'Île aux chiens, Wes Anderson (Royaume-Uni)
Pig, Mani Haghighi (Iran)
Mein Bruder heißt Robert und ist ein Idiot, Philip Gröning (Allemagne)
Museo, Alonso Ruizpalacios (Mexique)
La Prière, Cédric Kahn (France)
The Real Estate, Måns Månsson & Axel Petersén (Suède)
Touch Me Not, Adina Pintilie (Roumanie) - premier film
Transit, Christian Petzold (Allemagne)
Mug, Małgorzata Szumowska (Pologne)
Utøya 22. juli, Erik Poppe (Norvège)

Panorama
Styx, Wolfgang Fischer
River's Edge, Isao Yukisada

Forum
Grass, Hong Sangsoo
Inland Sea, Kazuhiro Soda
An Elephant Sitting Still, Hu Bo

La Semaine de la Critique
Scary Mother, Ana Urushadze

Gros plans
La compétition en images
20 films à surveiller à la Berlinale
Notre dossier spécial

Et pour ne rien manquer de nos news, dossiers, critiques et entretiens consacrés à la Berlinale, rejoignez-nous sur Facebook et Twitter !

par Nicolas Bardot

Commentaires

Partenaires