9 Songs

9 Songs
Envoyer à un ami Imprimer la page Accéder au forum Notez ce film
9 Songs
Royaume-Uni, 2005
De Michael Winterbottom
Scénario : Michael Winterbottom
Avec : Kieran O'Brien, Margot Stilley
Photo : Marcel Zyskind
Durée : 1h09
Sortie : 02/03/2005
Note FilmDeCulte : *-----
Location DVD online
Louer 9 Songs (Version O...
en DVD ou Blu-ray pour 1.95€
DVD
  • 9 Songs
  • 9 Songs
  • 9 Songs
  • 9 Songs
  • 9 Songs
  • 9 Songs
  • 9 Songs

Lisa et Matt s'aiment, se désirent, font l'amour, assistent à des concerts puis se quittent.

9 Songs - BA - Vost FRenvoyé par _Caprice_

DETACHE-MOI

Cunnilingus, masturbation, fellation, éjaculation, pénétration: projet sulfureux, 9 Songs et ses scènes de sexe non simulées relèvent moins de la pornographie (soulignée par son interdiction aux moins de 18 ans) que de la polissonnerie anodine et chichiteuse. Sous couvert d'une passion brûlante et libérée, Michael Winterbottom passe en revue ses fantasmes et les alignent tels des standards inusables, en brandissant un alibi choc: filmer au plus près l'intimité d'un couple, dans un souci quasi documentaire, montrer l'acte sexuel, brut et sans apprêt, là où d'autres ne font que le suggérer. Et comme les mises en scène coquines (baignoire, hôtel, club de strip-tease, parenthèse cuir et jouets) finissent par ennuyer quand ils ne sentent pas le renfermé, Winterbottom les saucissonne d'extraits de concert. Le défilé sur scène capture l'air du temps, de Franz Ferdinand aux Dandy Warhols, de Primal Scream à Black Rebel Motorcycle Club. Ces "nine songs" sensés maintenir l'excitation à un niveau décent ne font que ramollir davantage la libido. La romance naturaliste, photo granuleuse à l'appui, ne suffisant pas à marquer les esprits, Winterbottom se fend de numéros poétiques dans l'Antarctique pour décongeler ses amants désincarnés. Dialogues vaseux mais assumés, culotté mais culcul: 9 Songs ressemble bien à une chambre froide.

par Danielle Chou

En savoir plus

Quelques liens :

Commentaires

Partenaires