Festival de Gerardmer : Escape Game

Festival de Gerardmer : Escape Game
Envoyer à un ami Imprimer la page Accéder au forum Notez ce film
Escape game
Escape room
États-Unis, 2019
De Adam Robitel
Scénario : Maria Melnik, Bragi Schut
Avec : Nik Dodani, Jay Ellis, Tyler Labine, Logan Miller, Taylor Russell
Photo : Marc Spicer
Musique : John Carey, Brian Tyler
Durée : 1h39
Sortie : 27/02/2019
Note FilmDeCulte : ***---
  • Festival de Gerardmer : Escape Game
  • Festival de Gerardmer : Escape Game

Six personnes n’ayant rien en commun se retrouvent enfermées dans un jeu grandeur nature et devront trouver des indices ou mourir…

MASTERMIND

6 énergumènes enfermés dans une boite géante, filmés 24h sur 24 par 26 caméras et 50 micros et blablabla et blablabla… Non, malgré les apparences, Escape game n’est ni la version ciné du Loft ou de Secret story (même si, évidemment, chacun des protagonistes vit avec un secret et/ou un trauma dont on se fout royalement), ni un remake officieux de Cube ou Saw. Bon, soyons honnêtes, les escape room étant devenues un véritable phénomène de mode, il était évident que le cinéma s’emparerait du concept pour en tirer un film de genre, tout en efficacité. Si jusque-là, cela nous avait juste donné le miteux Escape room, on savait que tôt ou tard un petit malin allait réussir à nous pondre le film qu’on était en droit d’attendre. Pas de bol pour nous, ce ne sera pas pour cette fois-ci ! Ou en tout cas, pas totalement. Car, si on ne peut pas reprocher au film de ne pas « faire le job » comme on dit, force est de constater que cela ne va pas plus loin et que l’affaire n’invente ni la poudre, ni l’eau chaude et encore moins le fil à couper le beurre… Tout juste nous retrouvons-nous devant un Grand 8 où l’on prend plus de plaisir à découvrir l’inventivité de certains pièges et les mises à mort qui en découlent, qu’à observer les héros résoudre les énigmes. Bref : rien de nouveau sous le soleil de la production d’horreur grand public (bah oui le film est quand même produit par Neal H. Moritz le célèbre et très fin producteur des Fast & furious, R.I.P.D, xXx ou encore Volcano). Gageons qu’avec un peu plus de rigueur et de vice, on aurait pu au moins avoir un nouvel épisode réussit de la franchise Destination finale. Mais bon, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas !

par Christophe Chenallet

Commentaires

Partenaires